Vous êtes ici

« Sacré Freaky Loud Things ! » // par Super Poncho
Audacity // Le Klub Paris // 17 février 2017        

          Ça commençait à faire un sacré bout d'temps qu'on avait pas été à une Freaky Loud Things. Non pas que la soirée s'essoufflait, bien au contraire ! Avec Audacity, le gaillard voit même à l'international m'voyez ! Avec Dr Chan et leur nouvel album en ouverture, une soirée de poètes en perspective.

 
          « Audacity est un logiciel libre pour la manipulation de données audio numériques »[1].

          Comme vous pouvez le voir, je bosse mes dossiers, vraiment. Le Canard Enchaîné de la scène indé qu'on m'appelle ! Faîtes gaffe à vos faux contrats, je surveille ! De fait, quand je suis arrivé au concert d'Audacity, je m'attendais un concert de geeks à ordi. Oh l'impair ! C'est là que j'ai compris que les mecs étaient potes avec Ty Segall et même que ce dernier avait produit leur dernier album.
 
                    [Stop humour potache]
 
Coups d'pied sautés du Dr Chan
 
          Mais avant d'accueillir les Californiens, c'est Dr Chan, les poulains de Freaky Loud Things, qui ouvrent défendant $outh$ide $uicide, ce nouvel album qui sortira chez Stolen Body Records à la fin de la semaine.

          Pour les avoir vu en juin dernier, ils ont depuis passé un cap. Leurs compositions ont gagné en épaisseur et leur style si caractéristique, de plus en plus marqué, y gagne largement. Leur style ? Un savant mélange de punk-rock sur lesquelles le phrasé inimitable du chanteur fait merveille. Du rap, peut-être. Un petit côté Jack White des dernières années dans la manière de narrer ses textes.
          La fosse du Klub, cette salle dessinée par un sourd pas claustro pour un sou, est en transe. Comme d'hab' l'organisateur de la soirée a le pogo facile et se retrouve en première ligne. Leurs chansons ont des noms à coucher dehors mais on s'en fout, on écoute et on prend son pied. Mais comment ne pas parler de BLANnnk$$$ ? Une déflagration sonore. La puissance du riff et ce break à la fin ! L'exemple de leur évolution. Masterpierce.
          Les regards et sourires en coin des mecs d'Audacity disent tout. Dr Chan a gagné.
 
Aucun bug du logiciel Audacity
 
          Les Californiens débarquent sans avoir fait de balances et clairement, la douceur, c'est pas le style de la maison. Pas des plus raffinées, la musique des potes de Ty Segall fait le boulot et même plus.
          Une section rythmique qui joue très fort, des guitares encore plus bruyantes et des mecs qui hurlent, voilà pour le tableau. Leur musique est la bande-son d'une soirée de lycéens d'une banlieue chic de Los Angeles. Avec ses yeux bleus, ses cheveux blonds décolorés et son teint hâlé, le chanteur postule clairement pour le rôle titre du remake de Point Break. Avec une reprise de Sublime, ils confirment leur filiation avec cette scène des années 90's. Un concert sponsorisé par Vans et le BDE de la L1 Sociologie de Villetaneuse.
 
          Encore une bien belle Freaky Loud Things, qui grandit grandit grandit... D'après nos sources – Canard Enchaîné oblige –, un gros groupe américain est espéré pour les deux ans de la soirée dont le slogan pourrait être « Pogoter toujours plus haut, toujours plus fort ! » Wait & See.
 

[1] Source : Wikipédia.